PELADAN (J.)


PELADAN (J.)
PELADAN (J.)

PELADAN JOSEPH dit JOSÉPHIN (1859-1918)

Partisan de l’ésotérisme et fondateur d’un ordre rosicrucien catholique, Joséphin Peladan, qui se donnait le titre de sâr, hérité, prétendait-il, d’un ancêtre roi babylonien, faisait grand cas de Fabre d’Olivet tout comme son contemporain Stanislas de Guaïta, le fondateur, en 1889, de l’Ordre kabbalistique de la Rose-Croix. Peladan entra immédiatement dans cet ordre, en même temps que Papus, mais s’en sépara avec fracas en 1890 après avoir créé une société dissidente, l’Ordre de la Rose-Croix, du Temple et du Graal, appelée aussi la Rose-Croix catholique. Il cherchait, en effet, dans ce qu’il croyait être la tradition rosicrucienne, les jalons d’une science perdue et commanda à Erik Satie une Marche des Rose-Croix ...

Pas plus chez Peladan que chez Guaïta, ce désir de renouer avec une tradition hermétique ne s’accompagnait des travaux sérieux et approfondis qui eussent été nécessaires pour constituer un corps de doctrine. D’ailleurs, les deux ordres s’opposèrent vite: on se lança des anathèmes, dans un combat que le public qualifia de guerre des Deux-Roses; aux côtés du sâr, on trouvait des esthètes tels que Gary de Lacrose, Élemir Bourges, Saint-Pol Roux; aux côtés de Guaïta, des hermétistes purs: Papus, Barlet, Paul Adam, Oswald Wirth. Le sâr voulait rénover le catholicisme en s’appuyant sur l’ésotérisme contenu dans cette religion et même fonder le premier sur le second, ou plutôt sur l’occultisme.

Malheureusement, ses excentricités verbales le firent souvent sombrer dans le ridicule; il avait le goût des excommunications, des provocations paradoxales. Il reste néanmoins un écrivain de grand talent (Le Vice suprême , 1884; Comment on devient fée , 1893; De Parsifal à don Quichotte , 1906; Les Amants de Pise , 1912; Les Dévotes d’Avignon , 1922) et son mérite dans l’histoire des idées fut d’avoir contribué à susciter un intérêt fervent pour les sciences traditionnelles. Il occupe aussi une bonne place dans la littérature symboliste en France. Son «lyrisme aux raffinements byzantins et pervers, écrit Alain Mercier, ne manque pas toujours d’une certaine originalité et atteint parfois à la vraie poésie» (Les Sources ésotériques et occultes de la poésie symboliste, 1870-1914 , Paris, 1969). Il a, de plus, donné droit de cité à deux thèmes que les symbolistes reprendront en les orchestrant de diverses manières: celui du mage et celui de l’androgyne (L’Androgyne , Paris, 1891).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Péladan —   [pela dã], Joséphin, eigentlich Joseph Péladan, französischer Schriftsteller, * Lyon 28. 3. 1859, ✝ Neuilly sur Seine 27. 1. 1918; hatte ausgeprägt mystische und okkultistische Neigungen, begeisterter Anhänger R. Wagners, dessen Musikdramen er… …   Universal-Lexikon

  • Péladan — Péladan, Joséphin (genannt der »Sar«), franz. Schriftsteller, geb. 1858 in Lyon als der Sohn eines für die Theokratie schwärmenden Journalisten, dem er nach Nîmes folgte. Unter dem Schutze des exzentrischen Dichters Barbey d Aurévilly tat sich P …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Péladan — (spr. áng), Joséfin, genannt Le Sar, franz. Schriftsteller, geb. 1859 in Lyon, gab sich als Magier aus, schrieb exzentrische, mystische Romane (»La décadence latine«, 9 Bde., 1886 91), Werke über Kunst u.a., gründete den Orden Rosenkreuz, Kreuz… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Péladan — Péladan, Joseph, llamado Joséphin …   Enciclopedia Universal

  • Péladan — Joséphin Péladan Joséphin Péladan Joséphin Péladan est un écrivain et occultiste français né à Lyon le 28 mars 1859 et mort à Neuilly sur Seine le 27 juin 1918. Il s était donné le surnom de : Sâr Joséphin Péladan …   Wikipédia en Français

  • Péladan — Joséphin Péladan Portrait Péladans von Alexandre Séon Joséphin (Joseph) Péladan genannt »Sâr« Péladan (* 28. März 1858 bei Lyon; † 27. Juni 1918 in Neui …   Deutsch Wikipedia

  • Péladan, Joseph — detto le Sâr Péladan …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • Péladan, Joseph, llamado Joséphin — ► (1859 1918) Escritor francés. En su obra mezcla el esoterismo, las teorías estéticas y las doctrinas cristianas. Autor de El vicio supremo (1884) y La decadencia latina (1885 1907) …   Enciclopedia Universal

  • Joséphin Péladan — « Sâr Mérodack Joséphin Péladan » Portrait par Marcellin Desboutin (1891) Joséphin Péladan, né à Lyon le 29 mars 1858 et mort à Neuilly sur Seine le 27 juin …   Wikipédia en Français

  • Josephin Peladan — Joséphin Péladan Joséphin Péladan Joséphin Péladan est un écrivain et occultiste français né à Lyon le 28 mars 1859 et mort à Neuilly sur Seine le 27 juin 1918. Il s était donné le surnom de : Sâr Joséphin Péladan …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.